DANS LES COULISSES DU FIT MAVIC

Même si les performances d’un cycliste doivent beaucoup à son coup de pédale, l’ingénierie demeure un ingrédient clé de cette alchimie. Depuis quelques années, ce sont les vêtements qui ont le plus évolué dans ce domaine, et aujourd’hui, le choix de l’équipement va au-delà d’une simple question de taille. Afin de vous procurer le fit Mavic parfait, nous tenons compte de tous les détails, de la morphologie au style de pilotage.

Ce guide pratique s’articule autour des questions que vous devez vous poser avant d’acheter deux des principaux éléments de votre panoplie – le cuissard et le maillot.

SIX ÉTAPES POUR UN FIT OPTIMAL

 

1. Sexe : Homme ou femme ?

Vous n’avez sans doute pas besoin de vous poser cette question-ci, mais elle n’en est pas moins essentielle pour nous. Hommes et femmes ont des anatomies différentes, qui exigent un maintien musculaire, un amorti et une élasticité en des endroits différents.

Fig. 1 Les différences de largeur de pelvis déterminent la position de la peau de chamois

 

Le cuissard en est un excellent exemple. Le pelvis des femmes ayant une base plus large, l’écart entre les grandes zones d’amorti de la peau de chamois doit être plus important que celui des hommes. De même, les femmes seront plus confortables avec une taille un peu plus élastique que celle qu’offre un cuissard pour homme. Concernant les maillots, nous les avons élargis autour de la poitrine tout en évitant le flottement du tissu sur les côtés ou dans le dos.

 

2. Durée de la sortie : plus de six heures en selle ?

Si vous prévoyez de passer six heures ou davantage sur votre vélo, votre cuissard doit garantir un amorti, un maintien musculaire et une absorption des vibrations plus conséquents. Non seulement parce que vous restez de longues heures sur le vélo, mais aussi parce que vous allez passer une grande partie de ce temps assis sur la selle. Dans nos cuissards, cet amorti et cette absorption des vibrations renforcés sont dus à une nouvelle génération d’inserts totalement repensés, bénéficiant d’une structure inversée (voir Figure 2), avec à la clé une surface augmentée et une pression réduite sur le pelvis.

Fig. 2 En retournant la peau de chamois, nous avons accru la surface du renfort et réduit la pression sur le pelvis.

 

Le grimpeur quant à lui, outre qu’il restera moins longtemps sur le vélo, se tiendra pendant une plus grande partie de la sortie debout sur les pédales. L’amorti s’avère alors moins primordial, et nous recherchons plutôt le juste équilibre entre maintien, légèreté des matières et respirabilité.

Nous consacrons énormément d’efforts à cette quête du parfait équilibre pour chacune de nos peaux, en les testant notamment de manière spécifique sur deux des selles les plus emblématiques : l’Arione pour les grimpeurs et l’Aliante pour les amateurs d’endurance.

Fig. 3. Moins vous passez de temps sur la selle, et moins l’amorti est important

 

Côté maillots, un cycliste d’endurance doit toujours privilégier davantage le confort et la souplesse. Les conditions pouvant changer en cours de sortie, l’équipement doit être capable de s’y adapter. Les poches deviennent alors un critère prépondérant, c’est pourquoi nous avons récemment conduit des recherches approfondies sur les textiles qui ne s’étirent que dans un seul sens, permettant aux poches de s’étendre latéralement sans pour autant ballotter de haut en bas lorsqu’elles sont remplies.

Fig. 4 Plus vous passez de temps sur le vélo, et plus la configuration de la poche arrière est importante.

 

Lors des sorties courtes, il est plus facile de choisir un maillot adapté aux conditions ; la régulation de la chaleur et de l’humidité est alors le principal paramètre de confort. Des caractéristiques telles que des fermetures éclair faciles à ouvrir d’une main et des textiles à séchage rapide sont cruciales.

 

3. Style de pilotage : comment ma tête et mes mains sont-elles positionnées ?

Ce facteur est fondamental dans la conception des vêtements. Nous imaginons nos équipements à partir de votre position de pilotage, et non des postures à dos droit, ce qui fait une grande différence entre les maillots et cuissards pour les inconditionnels de la course, et ceux pour les riders d’endurance plus verticaux.

Fig. 5 Reins exposés au froid – ce qui se produit quand l’équipement ne correspond pas au style de pilotage

 

C’est avec les maillots que la différence est la plus visible. Ainsi, pour les rouleurs, nous avons conçu notre coupe Pro Fit. Ces maillots sont plus longs à l’arrière pour éviter le syndrome du « froid aux reins » (voir Fig. 5) et sont dotés d’une encolure travaillée afin de supprimer les sensations de traction sur le cou et l’effet parachute, causé par la pénétration d’air au niveau de la nuque. Ils sont également plus courts à l’avant afin d’éviter les amas de matière lorsque vous vous couchez sur le vélo. Leurs manches peuvent aussi être plus longues pour un meilleur aérodynamisme. Enfin, ils sont confectionnés dans des textiles techniques très moulants.

Fig. 6 Une position typique de sprinter, les mains en bas du cintre, induisant une position plus ramassée

 

En revanche, les maillots typés endurance utiliseront notre coupe Regular Fit. Légèrement plus amples et coupés dans des textiles plus souples, ils offrent une encolure ajustée et un ourlet moins plongeant à l’arrière, puisque le cycliste ne sera pas autant penché en avant.

Fig. 7 Une position typique d’endurance, les mains sur les cocottes

 

Concernant les cuissards, les cyclistes d’endurance auront les mains placées plus haut et seront plus redressés, c’est pourquoi la peau doit être positionnée plus en arrière. Un sprinter ou un grimpeur utilisera le bas du cintre et sera donc davantage couché sur son vélo, nécessitant une peau de chamois placée plus en avant.

 

4. Préférence de coupe : profil ultra-affûté à la Wiggins ou simplement épuré ?

Tout comme votre manière de rouler, la coupe de vos vêtements peut être une question de préférence : certains cyclistes adorent le style professionnel affûté et ultra-ajusté de notre Pro Fit, tandis que d’autres, dont de nombreux coureurs, lui préfèrent la Regular Fit, légèrement plus ample. Et beaucoup d’autres encore possèdent les deux dans leur vestiaire, faisant leur choix en fonction des occasions.

Fig. 8 Certains veulent simplement ressembler à leur idole (Photo: Gruber Images)

 

Pour ce qui est des cuissards, c’est là encore une question de goût. Certains privilégient les modèles couvrants et avec une proportion importante de Lycra, assurant un bon maintien musculaire. D’autres apprécient la sensation de ne rien porter, avec des vêtements aussi légers et respirants que possible. Afin de vous aider à trouver votre ensemble idéal, nous proposons aussi bien des cuissards courts que des corsaires et des collants.

Fig.9 Cuissard Mavic ultraléger avec dos en mesh respirant

 

5. Taille : S, M ou L ?

En matière de tailles (du XS au XL), nous combinons les mensurations fournies par l’Institut français du textile et les résultats tirés de nos propres études complètes sur des athlètes concourant lors d’événements internationaux.

Au siège de Mavic, nous avons également identifié des membres du personnel dont les différentes morphologies correspondent à chacune de nos coupes, et nous faisons appel à eux pour nos sessions d’essayage sur le vélo. Comme ils sont eux-mêmes cyclistes, nous pouvons les envoyer tester nos vêtements sur le terrain, afin qu’ils puissent nous donner leur ressenti.

Fig.10 Notre Monsieur Medium testant des prototypes dans différentes positions.

 

6. Climat : cycliste de beau temps, ou guerrier de l’hiver ?

Le dernier facteur, déterminant pour l’ensemble de notre gamme, est le climat et la saison. Dans notre gamme Automne-Hiver, on trouve aussi bien des vestes imperméables et coupe-vent avec fermeture éclair à l’épreuve des intempéries et avec une visibilité à 360 °, que des vestes plus légères convertibles en gilets pour les sorties automnales. Nos maillots d’été intègrent une protection UV au dos et aux épaules, et nous proposons même un modèle si près du corps qu’il affiche la plus faible traînée sur le marché, faisant gagner 20 W d’énergie par rapport aux maillots standard.

Fig.11 Des détails tels que les fermetures éclair autobloquantes et la membrane coupe-vent sur les épaules et la poitrine prennent tout leur sens sur le vélo

 

Afin de s’adapter à la saison, nos cuissards varient en longueur, mais aussi en épaisseur, en performance coupe-vent et en capacité d’évacuation de l’humidité. Des doublures douces, en matière grattée, préservent votre confort en hiver, tandis que le textile Skin Power permet à vos muscles de continuer à fonctionner plus longtemps par temps chaud.

 

TESTER, AJUSTER, RECOMMENCER

Réussir à concilier ces différentes gammes pour les divers types de pratiques est une tâche incroyablement complexe, mais qui fait partie intégrante de notre passion pour le cyclisme. Nous faisons tout pour que vous puissiez rouler avec l’équipement le plus fonctionnel possible.

Fig.12 Les tests de l’équipement et les ajustements en position de pilotages sont essentiels

 

Quelle que soit la pièce d’équipement Mavic choisie, vous pouvez l’acheter avec la certitude qu’elle a été conçue et fabriquée avec le plus grand souci du détail, et testée pour durer plusieurs années.

À présent, que choisir ? C’est LA grande question, à laquelle nous espérons avoir apporté quelques éléments de réponse !

7 commentaires

  • Bonsoir,
    Rien à dire sur la qualité de vos vêtements. Je roule exclusivement en MAVIC….
    Par contre, pourquoi avoir arrêté la gamme VIZ+ ?
    A l’heure où la sécurité des cycliste fait malheureusement l’actualité, des vêtement très visibles seraient (à nouveau) les bienvenus dans votre gamme….
    Sportivement
    Olivier

    • Bonjour Olivier,
      Merci pour votre message.
      La qualité de nos produits est effectivement un critère que nous cherchons à améliorer en permanence. Tout comme la sécurité de nos clients !
      C’est pourquoi une nouvelle gamme de vêtements avec bandes réfléchissantes verra prochainement le jour pour équiper nos cyclistes de la tête aux pieds en assurant des niveaux de sécurité et de visibilité optimales, et ce, quelles que soit les conditions météorologiques et de luminosité.
      En espérant que cette nouvelle gamme satisfasse vos besoins, je vous conseille de rouler prudemment.

      Mavic

  • Bonjour, les couleurs de vos collections sont depuis deux saisons proches du n’importe quoi. C’est dommage car vos vetements sont effectivement de qualités mais les couleurs sont tellement hors du temps qu’elles freinent l’achat. Je ne dois pas être le seul à vous l’indiquer , je vois quelques cuissards mais trés rarement vos vestes et maillots.
    Cordialement

    • Bonjour Sébastien,
      Merci pour votre commentaire.
      Nos collections sont vendues dans le monde entier et répondent ainsi à différentes tendances que nous étudions en amont. Il est alors possible que vous ne vous retrouviez pas dans ces tendances, ce que nous déplorons.
      En revanche, nos cuissards sont majoritairement noirs, offrant davantage de neutralité.
      Bien cordialement,
      Mavic

      • Bonjour, j’ai toujours apprécié les vêtements mavic, toujours très technique. Mais pour rejoindre Sébastien, sans dire que c’est n’importe quoi, c’est un peu tristounet. Je rêve de la technicité de vos vêtements avec un peu plus de fantaisie ou d’originalité dans les couleurs et les imprimés !

        • Bonjour,
          Nous vous remercions pour votre commentaire et prenons toute la mesure de votre ressenti quant à notre gamme de couleurs.
          Bien que l’ADN de Mavic soit fortement ancré dans la technologie, sachez que nous réfléchissons d’ores et déjà à davantage de fantaisie et d’exclusivité pour nos futures collections.
          A suivre…
          Mavic

  • et pour faire les petits besoins, avez-vous envisagé une petite ouverture le cuissard à bretelles de Monsieur ?